DÉMARCHE ARTISTIQUE « MES ANONYMES »

Sensible au monde qui l’entoure, aux discriminations et aux normes que la société impose, elle décide de montrer son idéal, de créer un manifeste contre la norme. Pour le représenter elle utilise la photographie comme support de recherche. Quoi de plus réaliste: la représentation de la vision de l’œil? En utilisant le collage, elle se réapproprie les règles de la photographie.

Au départ, elle expérimente le collage de photographies où la peinture intervient pour faire le lien, à travers couleurs et perspectives. Ensuite, la peinture disparaît pour laisser place à des paysages tout en photos. Parallèlement elle utilise le même procédé de collage pour créer des parties du corps humain en assemblant différentes personnes.

Elle réalise essentiellement des paysages en mélangeant urbanisme et ruralité pour recréer des univers géographiquement improbables. L’œuvre paraît réaliste à première vue, en s’approchant nous distinguons un lieu atypique, inhabituel. Elle utilise les règles de perspective pour leurrer les yeux du spectateur.

Le paysage est utilisé pour représenter les normes sociales ancrées dans notre inconscient, transmises de génération en génération. Le paysage, lui est inébranlable, tangible, réel, elle l’utilise comme métaphore. Son réalisme symbolise la norme sociale, et l’intervention du collage, la dénonciation de ce système. La perception devient irréelle, incarnant ainsi le hors norme. Elle recherche l’harmonie dans ses œuvres, car pour elle la beauté est dans la différence.

Elle ajoute un deuxième sens de lecture en créant des dystopies. Elle raconte des histoires imaginaires en fusionnant architecture naturelle et artificielle. Elle parle de la nature dominant l’humain, de la frénésie du tourisme, du transport et de la construction.

Elle utilise l’oxymore pour donner des titres à ses œuvres et ainsi renforcer la sensation de rupture avec la norme de ces lieux « qui n’ont pas de sens ».

Ses collages parlent d’environnement, d’identité de genre ou simplement d’esthétisme du hors normes. La série « mes anonymes » représente tout le monde et personne à la fois. Chacun.e peut y trouver sa place.

COLLAGE PHOTOGRAPHIQUE FAIT À LA MAIN (dans quelques secondes les images vont s’afficher)